Devenir Parent
Devenir parent

Devenir parent ça s’apprend ?

Qu’est-ce qu’on apprend à l’école ?

L’école républicaine a permis d’ouvrir les horizons, en particulier dans les zones rurales. Elle a permis l’accessibilité du savoir à tous. L’école a permis de se diriger vers des métiers différents de ceux “historiques” dans la famille (entreprise de père en fils).

  • Accès à la Culture
  • Aisance Financière
  • Relations

> ces trois axes offrent un environnement familial favorable qui donne des clés essentielles aux enfants, permet la construction d’une confiance en soi et offre une richesse que d’autres n’ont pas.

L’école ne peut pas remplacer le cadre familial et ce que transmettent les parents.
Il y a un réel enjeu sur l’éducation des parents en elle-même, pour qu’ils puissent transmettre le meilleur possible à leurs enfants.

Anecdote : Un enfant de 4 ans obèse, qui regarde 3h de télévision le soir, et dont la mère vient le chercher avec plein de Kinder Bueno.
> Il n’est pas question ici de juger la situation mais bien de constater qu’il y a probablement une ignorance ou un manque de moyen pour offrir à l’enfant un mode de vie plus sain. Il est en effet reconnu aujourd’hui que la télévision et le sucre n’apportent rien de bon à nos enfants que ce soit sur les plans physiques, affectifs ou psychologiques.

Un enjeu réel sur l’éducation des parents

Il me semble y avoir un enjeu sur l’éducation des parents ou de toute personne avant d’avoir des enfants. Personne d’autre ne peut faire ce travail d’éducation des enfants à la place des parents et encore moins l’école (qui est là pour instruire). L’école est là pour transmettre des savoirs. Tout le reste se passe dans la famille ou avec des proches, des personnes responsables des enfants.

L’éducation des parents passe tout d’abord par de l’information. C’est en étant informé qu’on peut faire des choix éclairés. L’école nous apprend pour le coup à faire ce travail d’investigation, de recoupement des sources d’informations, de vérification des sources d’informations et de construction d’un esprit critique.

Une école des parents ?

C’est ici que nous pouvons apporter quelque chose. C’est pour cela que nous avons choisi de traiter cette thématique de la parentalité et que nous avons créé “L’essentiel des parents”, qu’on voulait appeler au départ “L’école des parents” ou “La formation du parent”. 

On l’appelle “L’essentiel des parents” d’une part pour devenir un parent libre et joyeux. En effet, dans le quotidien, il n’est facile pour personne d’être parent. D’autre part, il s’agit, en tant que parent ou autre, de trouver en soi-même l’endroit intérieur le plus juste, le plus adéquat (pour reprendre l’expression entendue chez Frédéric Lenoir) pour jouer de la meilleure manière la partition de musique et être un exemple conscient pour ses enfants. C’est-à-dire :

  • connaître ses valeurs fondamentales
  • connaître ses idées
  • travailler sa souplesse
  • travailler son ouverture d’esprit
  • être à l’écoute de soi
  • se respecter et respecter les autres

Se préparer à devenir parent… avant la grossesse !

Il me semble important de travailler ces points avant la grossesse, parce qu’une fois qu’on est enceinte émergent en nous des réactions que je qualifierai de primitives. 

J’ai pu le constater chez moi et chez d’autres femmes enceintes. D’un côté la grossesse permet une certaine libération, notamment l’influence de certaines hormones ; d’un autre côté, nous nous retrouvons connecter à des énergies de la terre et des instincts animaliers : protéger son nid. 
Enceinte, on devient réticente aux conseils, aux avis qu’on nous donne mais qu’on n’avait pas demandé.

Par exemple : https://www.mother.ly/love/my-sister-is-pregnant-and-i-promise-not-to-give-her-unsolicited-advice
ou encore

source : https://www.instagram.com/eleonorebridge/

> Pour ma part, il me semble que cette reconnexion à l’enfance (un enfant qui va déboulé dans notre vie ce n’est pas rien) nous met face à notre situation en tant qu’adulte. Je me suis déjà dit “Je suis bien assez grande pour gérer cela” quand une sage-femme m’avait demandé si nous avions des proches dans la région.

C’est important de se préparer avant la grossesse.

Ensuite, quand on devient parent, notre tolérance devient aussi très variable sur ce qu’on accepte de recevoir des autres. Quand il s’agit de l’éducation de notre enfant entre autre. On ressent facilement une pression (qu’elle vienne de l’intérieur ou de l’extérieur) à être le meilleur parent possible. En effet on fait du mieux qu’on peut avec les moyens que nous avons et notre état à ce moment là. 

D’où l’importance de se préparer en amont.

Vous voulez devenir un parent libre et joyeux dans votre quotidien

Si vous êtes intéressés par le contenu de ce site (que vous soyez enceinte ou déjà parent) c’est que vous êtes probablement sur la même longueur d’onde que nous, que vous êtes ouverts à recevoir des conseils ou un aperçu sur d’autres façons de faire pour enrichir ou modifier votre jeu de cartes, prêts à discuter de tout cela. J’imagine que nous ne sommes pas les seuls à nous dire qu’il y a un soucis dans la société et que c’est l’éducation des enfants via l’éducation des parents qui va résoudre les problèmes. On ne peut éduquer nos enfants différemment de notre propre éducation.

Pourquoi ? Parce que quand l’enfant arrive c’est comme un ouragan ! On pensait avoir le temps de réfléchir à tout cela mais ce temps n’existe plus les premiers mois voire premières années. La fatigue, la réquisition totale du corps, la présence et le fait d’être en alerte nous force presque naturellement à nous brancher sur notre pilote automatique. Donc, si nous n’avons pas reprogrammé ou paramétré comme souhaité le pilote automatique en amont alors ce sont les anciens comportements (et des choses héritées de nos parents) qui vont prendre le dessus.

Cela me paraît très difficile de donner une éducation à son enfant autre que celle que l’on a.

Anecdote : On avait penser à nourrir notre fille de façon vegan, végétalienne. Mais si on n’est pas soi-même vegan, cela peut devenir très vite compliqué. Surtout que nous ne nous étions pas préparé en amont. Du coup, notre fille est végétarienne comme nous 🙂

Tout commence par soi.

Pour changer le monde, une transformation intérieure est nécessaire

On peut étendre l’analogie au monde. Le monde ne changera que si nous changeons nous-même, à l’intérieur. Il me semble que cette prise de conscience commence à se répandre. Mais il y a un gap entre les personnes qui en ont conscience et qui donc vont agir : “OK pour changer le monde je dois me transformer”, non pas extérieurement, non pas dans une illusion hypocrite, mais bien dans un réel chantier intérieur. De l’autre côté, les personnes qui se disent “ah oui, il faudrait changer à notre niveau” et qui attendent toujours que quelqu’un vienne leur dire ou que cela tombe de l’extérieur.

Bienvenue aux “rebelles intelligents” comme le dit Olivier Roland. Bienvenue aux personnes qui prennent conscience et qui font le choix [d’essayer en tout cas] de poser des actes qui aillent dans la direction des idées qu’ils ont.

A noter la différence entre la théorie et la pratique. On peut poser un acte préparé et se rendre compte qu’il ne prend pas la direction que l’on souhaitait. J’imagine qu’il s’agit de pratique, de “trouver le bon dosage”.

Merci de m’avoir suivi jusqu’ici !

Qu’en pensez-vous ? Vous aussi vous constatez que des choses ne vont pas et que c’est une meilleure éducation ou préparation des parents qui pourrait aider à la construction d’un moment meilleur ?

Dans un prochain article, je reviendrai sur les questions importantes à se poser sur ce qu’on veut transmettre à son ou ses enfants. Ainsi que les questions de couple : qu’est-ce qu’on veut transmettre à deux ? Est-ce qu’on se met d’accord sur certaines choses ?

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *