parents imparfaits
Conscience,  Devenir parent

La nécessité d’être un parent imparfait

Cette culpabilité qui nous ronge

Nous sommes si nombreux à entendre cette petite voie intérieure ou ce schéma de pensée qui nous freine, nous juge, nous culpabilise…

J’ai passé beaucoup de temps à me culpabiliser durant cette période, non seulement pendant la grossesse de ma femme mais aussi une fois que mon fils était né. J’avais une sorte d’idéal, j’avais une idée bien précise de ce que signifiait être père.

Plus je m’éloignais de cette idéalisation, plus mon sentiment de culpabilité, de frustration et de tristesse augmentait. Je me sentais parfois comme immobilisé, j’avais des difficultés à m’occuper l’esprit autrement que par ces parasitages. Ce sentiment de culpabilité qui habite la plupart d’entre nous met en évidence ce qui doit être soigné en nous-même et c’est un bon point de départ.

Je n’arrivais pas à accepter ce que j’étais, je n’arrivais pas à accepter la vie que je menais. Aujourd’hui encore, j’ai tendance à m’enfermer dans un cercle sans fin, ne faisant que renforcer ces sentiments négatifs.

L’imperfection, nous permet d’apprendre, de cibler les mécanismes œuvrant dans la parentalité.

Entre les mécanismes inconscients, les automatismes acquis, qui nous entraînent à reproduire des schémas dont nous n’avons pas entièrement le contrôle et il important d’en prendre conscience.

Nos imperfections font de nous un être à part entière, notre unicité.

A nous d’utiliser notre unicité pour créer quelque chose de nouveau, en faisant avec notre personnalité, parfois malmenée par la vie, un endroit où pourra tout de même régner l’amour et la confiance.

Ayez le courage de parler de vos difficultés, de vos peurs et de vos freins dans votre parentalité.

Il faut trouver la bonne personne dans son entourage. Ici, nous sommes prêts à accueillir vos témoignages, vos peurs et vos craintes. Non pas parce que nous avons la solution à vos problèmes mais parce que nous savons être attentifs à chaque parent, d’ailleurs c’est aussi pour cette raison que nous avons créé ce blog.

Notre société nous amène à croire, qu’il faut être une sorte de parent parfait, de super parent, qu’il faut dévoiler des situations incroyables dignes d’un conte de fée sur les différents réseaux sociaux.

La réalité est toute autre, car nous avons des failles et des difficultés, un quotidien parfois extrêmement compliqué.

Montrons la réalité de la parentalité avec ses joies et ses difficultés. Ce n’est pas une tare de rater, de s’énerver ou de perdre le contrôle. Ne partageons plus une parentalité illusionnée faite exclusivement de belles choses.

La pierre angulaire d’une parentalité qui garde son équilibre, c’est le soutien. C’est une nécessité absolue d’être aidé, encouragé, écouté et aimé.

Devenir un parfait parent imparfait, c’est accepter ce que nous sommes et ce que nous vivons à chaque instant.

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *