Maman qui reprend le travail après le congé maternité. Table de petit déjeuner sur laquelle on voit un biberon de lait. Femme en veste de tailleur une tasse de café à la main.
Devenir parent

Reprendre le travail après le congé maternité

Comment gérer le retour à la “vie normale” une fois bébé arrivé ? Eh bien, la vie est différente. Il est avant tout question d’organisation, d’organisation du temps. C’est l’aspect logistique que nous allons voir dans cet article pour anticiper le retour au travail notamment.

Nouvelle maman née, jeunes parents jetés dans la nature…

“Pourquoi on ne m’a pas prévenu ?” telle était la question que nous abordions dans notre précédent article sur tout ce qu’on ne vous dit pas quand vous devenez maman et papa.

Aujourd’hui, nous sortons du cocon familial après les quelques semaines post-accouchement.

La reprise du travail après le congé maternité

Une logistique à anticiper : le congé parental

Pour un premier enfant, un conseil que je souhaite transmettre, et que je me serais envoyé en prévention, est de réfléchir justement à “l’après congé maternité“. Le congé maternité passe très vite et le retour au travail approche rapidement après l’arrivée de bébé. À adapter bien évidemment selon qui vous êtes, votre approche et votre situation pendant la grossesse et les premiers mois de bébé.

Combien de temps dure le congé maternité ?
Le congé maternité dure en France 16 semaines dans le cas d’une première et seconde grossesse simple.

Combien de temps dure le congé maternité après l’accouchement ?
Le congé maternité post-natal compte 10 semaines pour 6 semaines pré-natales.

Il est judicieux de prolonger la durée du temps à la maison avant la reprise du travail. Si vous en avez la possibilité (et des solutions peuvent se trouver : toute aide est bienvenue, osez demander !), posez vos jours de congés cumulés à la suite du congé maternité, puis enchaîner sur un congé parental, pourquoi pas à temps partiel ou mi-temps.

Je trouve en effet la reprise du travail rude aux à peine 2 mois et demi de bébé. Rude pour cette séparation brutale et du jour au lendemain d’un équilibre et d’une relation qui viennent à peine de se créer, y compris la mise en place de l’allaitement. Rude pour le corps pas encore tout à fait remis de l’expérience de la grossesse et de l’accouchement et encore en pleine métamorphoses, je pense notamment à la rééducation périnéale et abdominale.

Une logistique à anticiper : le mode de garde

Garder bébé pendant que les parents travaillent

Ensuite, la question du mode de garde de bébé se pose.

  • L’un des deux parents peut-il rester à la maison ?
  • Un membre de la famille peut-il aider un jour ou deux par semaine ?
  • Si vous travaillez tous deux, vous pensez probablement à une garde externe : assistante maternelle, auxiliaire parentale, crèche ?

Garder bébé pendant que les parents se retrouvent

Une autre question intéressante à se poser est : comment pensez-vous et souhaitez-vous aménager des moments solitaires et des moments en amoureux sans bébé ou en sortie, les soirs, le week-end ?

C’est en particulier sur cet aspect de la vie que la famille proche peut être de bon recours, car plus disposée à répondre pour un soir, une nuit ou un même un week-end.

Les baby-sitters (et encore plus les baby-sitters spécialisés nourrissons) sont rares et c’est une démarche longue de recrutement. D’ailleurs si vous avez des suggestions sur comment trouver une bonne baby-sitter je suis preneuse 🙂

Se sentir en confiance avec la personne en charge de garder bébé

La question que je trouve fondamentale derrière est celle de la confiance en une personne tierce pour garder, veiller, prendre soin de votre bébé pendant votre absence. Si le sujet vous intéresse, découvrez comment faire garder son bébé par les grands-parents peut être rassurant.

Il y a aussi les choix, les positions que vous souhaitez prendre pour l’éducation de votre enfant, son confort et son bien-être : pas d’écran, régime alimentaire particulier, punitions etc.

De retour à son poste de travail

“Retourner comme avant alors que nous ne sommes plus pareilles” c’est la phrase qui m’est venue en tête quand j’ai préparé cet article.

Les premières semaines ne sont pas forcément évidentes. La couleur est similaire à celle juste avant le départ en congé maternité : l‘esprit est préoccupé par bébé, il y a la logistique à gérer, l’allaitement ou la nourriture de bébé à penser. Bref, votre tête et votre corps sont encore bien pris par les problématiques familiales. Alors au tout début cela fait drôle de reprendre en main des problématiques totalement extérieures sur des sujets bien loin de nos préoccupations.

De mon expérience, je me suis sentie à nouveau “normale” aux environs des six mois de mon bébé. J’avais plus d’énergie et j’ai pu à nouveau me plonger corps et âme dans mon travail sans soucis.

Car il est avant tout question d’énergie.

Dans le prochain article, nous aborderons le maintient de l’allaitement à la reprise du travail grâce au tire-allaitement.

Comment avez-vous vécu la reprise du travail ? Avez-vous pris un congé parental ou repris à temps partiel ?

Quelle organisation avez-vous mis en place pour reprendre à temps plein ?

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *