Photo d'enfants qui méditent en classe, extraite du film documentaire "Happy, la méditation à l'école" aux éditions Jupiter films
Education

Des films sur la méditation et le cerveau, à visionner

Que faire par ces longues soirées d’hiver ? Alors qu’il pleut et que nous souhaitons devenir des parents conscients ?

Regarder des films, bien sûr ! Non pas des séries, des films ! Et encore mieux des documentaires !

Dernièrement, le cinéma de ma ville proposait deux films :

le Cerveau des Enfants, un potentiel infini” de Stéphanie Brillant (Jupiter-films.com) et “Happy, la méditation à l’école” de Hélène Walter et Eric Georgeault aux même éditions.

J’ai immédiatement souhaité participer aux deux soirées car il y avait aussi la possibilité d’échanger à l’issue du visionnage avec des intervenants spécialisés dans la petite enfance.

Documentaire “Le cerveau des enfants “

Il s’agit d’un film sur la plasticité du cerveau en général et celui des enfants en particulier. L’idée est que si l’on connaît mieux le cerveau il sera plus facile de “maîtriser” ses émotions.

Parmi les outils utilisés pour aider les enfants (par exemple à haut potentiel ou hyperactifs) il y a la méditation, mais aussi l’apprentissage via le corps, c’est-à-dire pas uniquement intellectuel. La difficulté ici ne représente pas un obstacle à l’apprentissage, au contraire. L’empathie se développe pour faire de nos enfants des personnes harmonieusement épanouies.

Les connaissances des neurosciences sont partagées et vulgarisées afin que chacun puisse comprendre que nos expériences façonnent notre cerveau.

Différents aspects sont développés concernant en particulier la pleine conscience ou mindfulness, la respiration, en fait il s’agit d’apprendre à se connaître. C’est en s’entraînant que l’on apprend à acquérir des réflexes qui nous permettent de vivre en confiance, sans peur.

Les “erreurs” sont des opportunités d’expériences qui permettent de grandir en conscience et en confiance. L’empathie, la résilience, l’altruisme sont des aspects qui peuvent s’acquérir par un “entraînement”. Cela permet aux enfants de se développer harmonieusement et de manière complète. Ainsi ils peuvent réaliser tout leur potentiel.

Il est dit aussi que la relation maman / enfant n’est pas dans le faire mais dans l’être. Les cerveaux en général sont connectés entre eux (cela m’a fait pensé aux arbres qui eux aussi sont connectés entre eux). Dans la relation entre l’enfant et sa mère non seulement le cerveau de l’enfant va se modifier mais également celui de la mère.

La science actuelle montre que contrairement à ce qui était affirmé il y a quelques décennies, les neurones continuent de se former tout au long de la vie et de nouvelles connexions neuronales continuent à se développer. C’est important de savoir que rien n’est bloqué, c’est une vision positive et optimiste de l’être humain. La science peut un jour affirmer que nous avons comme un stock de neurones qui, à peine né, ne fait que décroitre puis, affirmer le contraire. Personnellement je préfère cette deuxième vision de la vie et de la nature humaine.

Rien n’est figé ni dans un sens ni dans l’autre. Le changement positif est toujours possible, ça fait du bien, c’est rassurant. Bref c’est un documentaire à visionner.

L’autre film à voir est

“Happy, la méditation à l’école”

On pourrait se dire que méditation et école ne sont pas compatibles. Mais ça c’est sans doute une vision ancienne de l’école ? La méditation de pleine conscience ou mindfulness est une méthode de centrage laïque, rien à voir avec une quelconque religion.

Les neurosciences montrent que l’effet de la méditation de pleine conscience a un effet très bénéfique sur les petits (à partir de 4 ans) et les grands. Cette pratique permet la concentration, l’apaisement, la régulation des émotions. Et il y en a besoin dans notre civilisation du rendement et de la performance (dès l’école), surtout pour apprendre à prendre soin de soi et à mettre de la distance entre ce qui m’est demandé et comment je vais le réaliser.

Le documentaire prend appui sur des expérimentations réalisées aux Etats-Unis, peut être que cela existe aussi en France ? Ce serait intéressant de voir si cela se pratique dans des écoles, des collèges et lycées chez nous.

Les exemples pris aux Etats-Unis regroupent essentiellement des écoles difficiles, où les enfants et les jeunes vivent des situations parfois critiques à la maison pour différentes raisons et cela peut contrecarrer leurs capacités à apprendre. Un exemple est aussi montré dans un foyer de type fermé ou une prison pour adolescents. Des éducateurs formés à la méditation de pleine conscience y interviennent. Ils expliquent leur parcours. Ils montrent leur pratique et expliquent les bienfaits de cette méthode.

Avez-vous regardé ces documentaires ? Qu’en avez-vous pensé ?

Est ce que vous connaissez des endroits où la méditation de pleine conscience est pratiquée avec des enfants dans le milieu scolaire ?

Quelle est votre expérience en la matière sur vous et avec vos enfants ?

J’ai hâte de lire vos retours d’expériences.

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *