Équipement bébé

3 essentiels pour réduire les dépenses à l’arrivée de bébé

Au départ, j’avais tendance à vouloir acheter neuf, à voir les choses hautes en couleur. Cependant, mon mari n’était pas du même avis. Il savait que l’arrivée d’un bébé allait générer de grosses dépenses. Il était également sensible à l’aspect écologique. J’ai fini par complètement adhérer à son point de vue.

La liste de naissance

Souvent, notre entourage ne sait pas vraiment quoi nous offrir lors de l’arrivée de bébé. Alors on se retrouve avec 10 peluches et des jouets qu’il n’utilisera pas forcément tout de suite. Il peut donc être intéressant d’ajouter à la liste de naissance des choses dont vous allez vraiment avoir besoin.

  • Table à langer
  • Produits de change (liniment, couches, crème…)
  • Eléments décoratifs pour sa chambre
  • Mobilier pour sa chambre
  • Un joli biberon, stérilisateur, BabyCook
  • Un lit, couverture, langes, veilleuse
  • Etc…

Il est important de bien cibler tout ce dont vous allez avoir besoin. Même si tout ne va pas être acheté. Proposez à votre entourage d’aller sur des sites de seconde main.

Sites de seconde main

Nous avons acheté diverses choses sur Le Bon Coin (table à langer, lit parapluie, vélo etc…) Nous avons clairement économisé beaucoup d’argent en allant à la recherche des choses dont nous avions vraiment besoin plutôt que d’acheter neuf, notre méthode ? Nous avons vendu des affaires que nous ne portions plus et nous avons ainsi récolté une petite somme qui nous a servi à nous équiper pour bébé.

Pour cela nous avons beaucoup utilisé l’application Vinted pour l’achat de vêtements. Pour seulement 30 euros, nous avons réussi à acheter beaucoup de choses. En parallèle de cela, nous allions aussi dans les vides greniers, le choix y est impressionnant, les vêtements sont peu utilisés, au final et donc de bonne qualité. Nous avons toujours trouvé des personnes qui avaient pris soin de leurs affaires et les prix sont imbattables. Nous pensons que vu la quantité de vêtements dont bébé a besoin et le peu de temps qu’il va les utiliser, il est tout à fait écologique et économique de se procurer du seconde main. Mais évidemment chacun fait comme il le souhaite.

Vide-grenier

Mon mari adore chiner, j’y ai pris goût également. L’idée est de faire une “check-list” et d’établir un budget maximum à dépenser  pour éviter d’être perdu une fois sur place.

Quand vous savez ce que vous voulez, non seulement vous passez moins de temps sur place mais vous optimisez vos chances de trouver tout ce dont vous avez besoin.

Vous pouvez vraiment trouver votre bonheur dans ce type d’événements. Il nous est même arrivé de dénicher un paquet de couches pour un prix dérisoire (que faire en effet d’un paquet de couches entamé qui ne correspond plus à la taille de votre enfant ?)

En ce qui concerne les vêtements, les prix les plus fréquents sont les suivants en €euro :

  • Body 0,50 centimes
  • Teeshirt 1 euro
  • Pull (entre 1 et 2€)
  • Pantalon (entre 1 et 3€)
  • Turbulette (entre 2 et 5€)
  • Pyjama (entre 1 et 3€)
  • Chaussures (entre 2 et 10€)
  • Chaussons (entre 1 et 3€)
  • Salopette (entre 1 et 3€)
  • Jogging (entre 1 et 3€)
  • Etc …

De plus, si vous prenez beaucoup d’articles, la brocanteuse va vous proposer un prix de gros très intéressant. Vous y trouverez de la marque, des vêtements en coton, en laine et que sais-je encore…

Encore aujourd’hui nous utilisons Le Bon Coin et Vinted. Nous continuons de faire des économies. C’est une forme de consommation circulaire, tant que le vêtement est en bon état, il peut servir à quelqu’un d’autre.

En ce qui concerne les brocantes puéricultures, il est grand temps qu’elles reprennent du service car ce sont de vraies cavernes d’Ali Baba. Cela permet aux uns de vider leurs placards d’affaires dont ils n’ont plus l’utilité et aux autres de se procurer ce dont ils ont besoin, le tout pour des prix dérisoires. Et l’arrivée d’un enfant engendre de tels besoins que si l’on peut éviter de se ruiner c’est une bonne chose.

J’espère que ses quelques conseils vous permettront, vous aussi, de réduire vos dépenses et ainsi de penser à notre petite planète bleue, en utilisant ce qui existe déjà nous minimisons notre impact écologique.

Vous connaissez peut-être d’autres moyens d’économiser ? Nous serions très heureux de connaître vos astuces dans les commentaires.

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :